Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
wos-rpg.over-blog.com

Situation avant votre arrivée à Kumul

Rédigé par Maître Zit

~~Votre tribu: les Türks, soumis à l’empire Avar Votre région : le massif de l’Altai Votre Khan : Bumin Votre Qaghan (grand khan, maître de l’empire), et nouvelle cible de Bumin : l’Avar Anaguei

Votre clan, ou en tout cas celui dont dépend votre famille : les Ashite, le 2ème en importance chez les Türks. Le clan majeur d’où sont issus les Khans et la mère de Kenjeke : les Ashina.

Votre ancien bek, chef des Ashite : Bek-Toro, père de Kenjeke. Il est mort.

Candidats à la succession : Tchoyun, frère de Bek-Toro et Gara-Gan, fils de Bek-Toro et frère de Kenjeke.

Vos adversaires : Tchoyun bien sûr. Ak-Tchenem, le chaman blanc pro-Avars soutien de Tchoyun

Vos soutiens : Ay-Salkin, mère de Gara-Gan et de Kenjeke, qui veut pousser Gara-Gan.

Kökötöy, chaman blanc ashite exilé, protecteur de Kenjeke Yiran, père d’Ayu-Kulak

Temir, chaman noir au service de Yiran et anti-Avar

Vif-le-Viseur, oncle d’Ayu-Kulak

Soutien potentiel : Bumin Khan, préférant un Bek Ashite anti-Avar pour l’aider à lancer sa rébellion.

Votre but : Aider Ayu-Kulak à épouser Kenjeke. La condition posée par sa mère Ay-Salkin est que vous œuvriez à ce que Gara-Gan soit choisi comme Bek lors du prochain Quriltai prévu pour dans au plus 3 lunes, au début de l’automne.

Vos moyens d'y parvenir :

• S’assurer du soutien de Bumin Khan, cousin de Kenjeke. Celui-ci vous l’accorde mais vous charge d’une mission

• Rapporter le Tug perdu des Ashite afin d’appuyer la candidature de Gara-gan lors du Quriltai

Votre mission : mener une ambassade pour votre Khan Bumin auprès du Khan des Tabgachs (ou Wei comme ils disent eux-mêmes) occidentaux pour fonder une alliance en demandant la main d’une de ses filles. Jusqu’ici, les Nomades et les Wei ont été en conflit permanent.

Profiter de cette ambassade pour tenter de retrouver le Tug qui a été perdu lors d’une ancienne bataille contre les Wei et se trouve chez eux.

Votre route : vers le sud-est jusqu’au royaume-frontière de Kumul, contrôlé par les Avars. Ensuite trouver un moyen de rejoindre Anxi chez les Wei sans se faire pincer par les Avars ni se faire prendre pour des agresseurs ou espions par les Wei.

Votre situation actuelle : Votre guide et prétexte pour pénétrer chez les Wei était la caravane d’Awazi. Mais celle-ci est lente alors vous avez décidé de prendre un raccourci sans passer par Turfan. Vous êtes guidés par des membres de la tribu des Tölächs dont vous traversez le territoire et dont la rébellion contre vos maîtres Avars a été écrasée il y a 2 ans par les Türks –ultime preuve de soumission de Bumin à Anaguei avant sa propre rébellion. Vous devez encore passer une petite chaîne de montagnes pour retrouver le chemin des caravanes menant à Kumul. Votre guide Chanceux est un des Tölächs dont vous avez massacré le reste du clan. Chanceux était le garde qu’Ulap a ensorcelé pour qu’il ne donne pas l’alerte. Blanche-Hermine est sa compagne. Leur clan a apparemment été victime de conflits inter-claniques chez les Tölächs. Vous avez 18 chevaux, dont 3 pour offrir au Khan Wei, votre couverture officielle étant de lui vendre des chevaux. Vous entamez votre 15ème jour de voyage depuis le camp de Bumin.

Les Persos :

• Ayu-Kulak, fils de Yiran, jeune noble Türk. Fiancé de Kenjeke.

• Jebe-Tsenkher, guerrier au service d’Ayu-Kulak, dernier d’un clan mongolophone réduit en esclavage par les Wei, sauvé par les Türks de Yiran. Homme libre depuis. Vous servira d’interprète chez les Wei.

• Arslan, guerrier libre du clan d’Ayu-Kulak, éclaireur et guide de caravane, connaît un peu le chemin.

• Ulap, chaman noir un peu étrange rencontré lors de votre fuite vers les Ashina, prétend avoir reçu des visions pour protéger Kenjeke (confirmé par le chaman Kökötöy).

• Kenjeke, fille de Bek-Toro et Ay-Salkin, sœur de Gara-Gan et cousine de Bumin Khan, fiancée d’Ayu-Kulak. D’un haut lignage chez les Türks.

• Geche-Yüz [PNJ], guerrier garde du corps de Yiran, chargé de la protection de Kenjeke et Ayu-Kulak.

Résumé des épisodes précédents:

PREMIER ACTE

• Ayu-Kulak et ses compagnons sauvent Kenjeke, emmenée par des envoyés Hephtalites pour être mariée loin à des étrangers à la grande fureur de Tchoyun et Ak-Tchenem [scénario à publier].

• Ayu-Kulak, déguisé en bouvier, va demander la main de Kenjeke à Ay-Salkin qui lui demande d’emmener Gara-Gan et pose ses conditions à un mariage avec sa fille : Gara-Gan doit devenir Bek.

• Pendant qu’Ayu-Kulak tente de trouver des alliés, Tchoyun envoie son fils pour tenter de récupérer Gara-gan et Kenjeke par la force s’il le faut Le conflit entre els partisans de Gara-Gan (vous) et ceux de Tchoyun est maintenant lancé. Pour le moment, Tchoyun est en position de force. Les vies de Gara-gan et Kenjeke sont en danger, vous devez vous réfugier ailleurs.

DEUXIÈME ACTE

• Fuite vers les Ashina, clan d’origine de la mère de Kenjeke, pour y trouver protection et soutien. Épisode de l’oboo et du sanglier et combat dans les gorges. Apparition d’Ulap.

• Rencontre de Kökötöy le chaman Ashite exilé et de Bumin Khan. Mission pour Bumin, bonne occasion pour récupérer le tug des Ashite

• Bonne-Fortune le barde et ses indices sur le lieu de la perte du tug Vos buts sont clairs pour avoir le soutien définitif de Bumin et celui de la majorité des Ashite. Ils passent par les Wei.

TROISIÈME ACTE

• La caravane d’Awazi. Achat d’esclaves Tölächs. Rencontre avec les Tölächs et massacre de ceux-ci.

• Retour avec la caravane. Le puits asséché et le chaman Aigle-Bleu. Affranchissement des esclaves et embauche de guides.

• Voyage vers Kumul

Le Tug : Il s’agit de l’étendard des Ashite dans lequel réside l’esprit d’Ashite lui-même, fondateur et protecteur du clan. Celui qui le porte renforce son autorité, et celui qui le trouvera deviendra un héros. En votre possession, nombre de familles des Ashite se rallieront à Gara-Gan qui a promis à Bumin de le suivre dans sa rébellion : le basculement des Ashite devrait faire basculer tous les Türks encore réticents. Il a été perdu il y a plus de cent ans lors d’une défaite face aux Tabgachs [Wei] qui a obligé les Türks à migrer vers l’ouest.

Les indices :

La vision de Kökötöy:

« Les esprits ont parlé. J'ai vu ceci : je marchais dans une plaine entre des milliers de pierres dressées, les plus hautes jusqu’à mes épaules, les plus basses jusqu'à mes chevilles. Et je marche, je marche…en direction du Levant. Enfin le champ de pierres se termine, et j’arrive tout d’un coup à un talus au flanc duquel s’ouvre une grotte sombre. Je regarde, sans pouvoir rien faire, car la vision d’Ai-Toyon n’était pas terminée. Soudain, une vieille femme apparaît que je n’avais pas vue venir, habillée de vêtements étranges et tenant un tug. Elle entre dans la grotte et y disparaît »

Voici ce que Bonne-Fortune vous a conseillé (c’est un bon résumé) : « D’abord il y a la vision de Kökötöy. Il ne faut pas la prendre au pied de la rune : les visions des chamans sont symboliques. Tenons-nous en pour l’instant à ce qu’il a pu nous en dire. Mais nous savons que le tug se trouve sous terre, là où la grande bataille qui a chassé les Türk du grand fleuve Jaune a eu lieu. Nous ne savons plus où elle s’est déroulée exactement car c’était il y a si longtemps, mais nous avons des éléments contenus dans le poème épique que je vous ai récité et qui a tant ému votre ami étranger : le col Rougeoyant, un lac salé, la cité d’Anxi sur le chemin de la retraite et tout ceci au-delà du mur des Chinois. Ce qui est certain est que l'histoire se déroula dans la région du fleuve Jaune qui constituait la limite gauche [est] de note ulus, au sud du Gobi. Il y a aussi des noms. Kenjeke a cité son ancêtre Poitrine-Virile qui a dû vivre à cette époque, en tout cas déjà avant la funeste bataille, et qui plus est été le compagnon de Faucon-Riche, un porteur du tug que vous cherchez. En fut-il le dernier porteur ? Mais toutes ces légendes sont la somme de générations de conteurs qui ont chacun rajouté ou transformé des éléments. »

Le Bek des Ashite à cette époque était Peau-Noir et ses compagnons « Forte-Race à la lance lourde, Poitrine-Virile [ancêtre de Kenjeke] sur le cheval pie, et Faucon-Riche qui porte le tug et sera emporté par les esprits des Wei » dit un poème. Le Khan des Tabgach à ce moment se nommait Guei.

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :