Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
wos-rpg.over-blog.com

Ay-Salkin

8 Mai 2013 , Rédigé par Olivier Dubreuil Publié dans #Premier acte



Les agapes terminées, il faut penser aux choses sérieuses. Les troupeaux sont rassemblés, Yiran choisit 30 des plus belles vaches et taureaux et 10 chevaux. Il désigne Arslan pour être son messager, accompagné de Jebe-Tsenkher et Geche-Yüz.
Jebe-Tsenkher sera chargé d’essayer d’en savoir plus sur les intentions de Tchoyun et Ak-Tchenem. Geche-Yüz est chargé de protéger en douce Ayu-Kulak. Il transmettra aussi les salutations de Yiran car c’est un guerrier reconnu par le clan. Kenjeke reste au sein du clan, elle est à l’abri, Yiran s’en occupera personnellement.
Ayu-Kulak sera déguisé en serviteur et jouera au bouvier qui mène les bêtes. Il devra se faire discret, garder son bonnet bien enfoncé et ses armes cachées. Un des chevaux de remonte des autres sera sa monture. Dites-moi de que vous prenez comme équipement. Des guerriers avec des armes, c’est normal.
Le soir précédent le départ, Kenjeke s’entretient plus longuement avec Ayu-Kulak. Elle s’en remet à la volonté de Tengri et de sa mère Ay-Salkin (Lune-Fraîche). Si celle-ci accepte les dons, elle acceptera d’être l’épouse d’Ayu-Kulak. Mais Tchoyun a maintenant son mot à dire : il va épouser sa belle-sœur Ay-Salkin et de facto, Kenjeke devient sa fille ! Ayu-Kulak en sait maintenant aussi un peu plus sur Kenjeke et sa mère.

Au petit matin, tout le monde s’est rassemblé autour de vous. Yiran n’oublie pas de faire un sacrifice pour obtenir les faveurs de Tengri. Vos pères et vos mères vous saluent, le troupeau est rassemblé et, dans le vacarme des vaches mugissantes et des chevaux hennissants, vous reprenez le même chemin qu’une dizaine de jours auparavant, face au soleil rouge de l’aurore qui étend vos ombres derrière vous, comme si des esprits vous suivaient.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maître Zit 24/06/2013 18:33

Geche-Yüz et Arlsan sont devant la yourte de Tchoyun, entourés de deux gardes et en la présence d’Ak-Tchenem. Des curieux se sont approchés. On entend soudain un brouhaha, venant de derrière. Tchoyun et Ak-tchenem s’interrompent un moment et regardent au-delà de nos héros, l’air étonné : Ay-salkin se dirige vers votre groupe, accompagnée d’Ayu-Kulak revêtu de son plus beau manteau de soie chinoise et suivie de quelques curieux. Une fois arrivés, Ayu-Kulak prend la parole :
"ah noble Tchoyun, je suis désolé pour le dérangement, mes serviteurs sont des imbéciles... "
Tchoyun maugrée. Ayu-Kulak reprend:
"C'est bientôt le kuriltai... penses-tu que Yiran ferait un bon yaghbu? non? Et toi, seras-tu candidat? Tu en as l'étoffe, en tant que frère de notre bek... Un noble et grand bek dont tu respectais les choix... Tu as des soutiens? Beaucoup?
- euh, hum, euh..." répond Tchoyun. "Enfin, ce n'est pas le moment de parler de ca. Euh, et donc Kenjeke est chez ton père ? Bien, bien, vous pouvez nous la renvoyer alors.
- ah oui j'oubliais », reprend Ayu-Kulak... « Tengri a par deux fois manifesté sa volonté que j'épouse Kenjeke. D'abord Bek-Toro me l'avait promise, et ensuite, il y a deux semaines, figure-toi que des pillards Tölöchs sont passés par notre territoire. Nous les avons mis en déroute, et découvert ta nièce abandonnée dans leur fuite; c'est eux qui avaient enlevé Kenjeke aux Hephtalites. C'est la volonté évidente et indiscutable de Tengri (gloire à Tengri!) que j'épouse Kenjeke. D'ailleurs dame Ay-Salkin est d'accord avec moi et vient de m'accorder la main de sa fille. N'est-ce pas Madame? »
Ay-Salkin opine.
« Je voulais t’annoncer moi-même la bonne nouvelle, je sais que tu t’es beaucoup inquiété pour ta nièce. C'est dommage pour les projets diplomatiques du shaman, mais telle est la volonté de Tengri, et peut-être Dame Ay-Salkin leur offrira-t-elle une partie de mon don - 30 magnifiques vaches et taureaux, et 10 formidables chevaux »
Ak-Tchenem et Tchoyun se regardent, ébahis. Puis regardent Ay-Salkin d’un air interrogateur. Ak-Tchenem s’emporte : « La volonté de Tengri ? Ayu-Kulak, qui es-tu pour savoir ce que veulent les esprits ? C’est moi qui sais leur parler, pas toi ! Son destin est d’épouser un khan étranger pour le bien du clan ! »
Ay-Salkin rétorque « Telle était la volonté de Bek-Toro, et telle est la mienne ! ». Quelques voix autour se font entendre qui approuvent. Certains lui jettent des regards noirs. Et elle repart en direction de sa yourte. Tchoyun et Ak-Tchenem se parlent tout bas. « Vous serez nos hôtes pour cette nuit » dit Tchoyun. Puis il vous fait signe de vous éloigner et entrent conférer dans la yourte de Tchoyun.

Maître Zit 24/06/2013 22:29

[role-play: attention, les chamans sont des personnages puissants et craints. Si on se fout de leur gueule, ils peuvent appeler les esprits pour punir l'insolent]
Peu après, Tchoyun fait savoir à Ay-Salkin qu'il serait en effet bon d'offrir un grand sacrifice aux esprits et d'appeler leur bénédiction sur le clan vu les derniers déboires : que les Tölöch osent venir par ici et contrarier les plans des Ashite est inquiétant. Surtout en ce moment, alors que vous êtes en deuil de votre chef. Ak-Tchenem viendra prélever des bêtes sur le troupeau offert par Yiran.
[la suite sur le post suivant]

Ayu-Kulak 24/06/2013 20:56

Ay-Salkin hausse les épaules ostensiblement et blague à l'assistance "peut-être que les esprits se sont trompés... ou ont fait du mauvais esprit?" [ou jeu de mot équivalent dans le contexte - Ayu-Kulak veut mettre les rieurs de son côté]

Il donne des ordres à haute voix à Arslan et Geche-Yüz: "rassemblez les vaches, enfin! et faites les mettre dans l'enclos de Dame Ay-Salkin". A l'assistance (et aux partisans de Ay-Salkin): "voulez-vous les aider? Je vais demander à Dame Ay-Salkin la permission de sacrifier une vache. Vous aimez les festins? (Ouiiii!) vous aimez les bonnes côtelettes de vaches bien juteuses? (Ouiii!) Je me marie bientôt! On célèbre cela avec qui veut venir" (grand sourire)

Et Ayu-Kulak retourne vers la tente de Dame Ay-Salkin pour lui demander cette permission, en faisant valoir que les partisans, cela s'obtient aussi en passant par l'estomac...

Maître Zit 05/06/2013 17:12

AYU-KULAK / JEBE-TSENKHER

Arslan 24/06/2013 17:50

Oui, il y a deux semaines, des pillards Tölöch sont passés par notre territoire. Nous les avons attaqués et mis en déroute ; dans leur fuite, ils ont abandonné Kenjeke. Nous en avons déduit que c'étaient eux qui l'avaient enlevée aux Hephtalites.

Jebe-Tsenkher 24/06/2013 16:52

[quel baratineur ce ayu-kulak tout de même] Bon si rien ne vient me contredire, j'emmène le jeune Garan-Gar avec moi, déguisé en bouvier et rentre à l'Ail porteur du message de Ayu-Kulak...

Ayu-Kulak 23/06/2013 23:06

Ayu-Kulak se lève aussi. "Je sais que Ak-Tchenem se doute que Kenjeke est chez nous, mais si Tchoyun fait semblant de croire la version officielle, alors la guerre pourra être évitée.

Je n'ai pas l'habitude de faire faire ma demande en mariage par un autre; vous et moi allons voir Tchoyun. Que Garan-Gar mette mes habits de bouvier maintenant. Jebe-Tsenkher, tu vas quitter le camp immédiatement, suivi du "bouvier", puis tu mettras le bouvier en croupe (ou sur l'autre cheval) et tu fileras ventre à terre chez mon père. Tu demanderas à Yiran de mettre notre clan sur le pied de guerre; et feras envoyer des éclaireurs entre ici et là-bas. Si je ne reviens pas, alliez-vous avec la famille de Dame Ay-Salkin [plus bas, à l'oreille de Jebe]: que tout le clan se déplace chez les Ashina. Nous sommes des nomades après tout. Par contre dans tous les cas nous ne lâcherons pas Kenjeke".

Ay-Salkin, sa suite et moi sortons de la yourte. Je cherche à retrouver Arslan et Geche-Yüz avant de tomber sur Tchoyun.

Si on croise Tchoyun, je me précipiterai vers lui, et sans lui laisser le temps d'en placer une, : "ah noble Tchoyun, je suis désolé pour le dérangement, mes serviteurs sont des imbéciles... "
- puis j'enchaîne sur le kuruktaï : "C'est bientôt le kuruktai... pensez-vous que Yiran ferait un bon taghbu? non? Et vous, serez-vous candidat? Vous en avez l'étoffe, en tant que frère de notre bek... Un noble et grand bek dont vous respectiez les choix... Vous avez des soutiens? Beaucoup?"
- s'il me pose des questions sur Kenjeke : "ah oui j'oubliais... Tengri a par deux fois manifesté sa volonté que j'épouse Kenjeke. D'abord Bek-Toro me l'avait promise, et ensuite, il y a deux semaines, figurez-vous que des pillards Tölöchs sont passés par notre territoire. Nous les avons mis en déroute, et découvert votre nièce abandonnée dans leur fuite; c'est eux qui avaient enlevé Kenjeke aux Hephtalites. C'est la volonté évidente et indiscutable de Tengri (gloire à Tengri!) que j'épouse Kenjeke. D'ailleurs dame Ay-Salkin est d'accord avec moi et vient de m'accorder la main de sa fille. N'est-ce pas Madame? Je voulais vous annoncer moi-même la bonne nouvelle, je sais que vous vous êtes beaucoup inquiété pour votre nièce. C'est dommage pour les projets diplomatique du shaman, mais telle est la volonté de Tengri, et peut-être Dame Ay-Salkin leur offrira-t-elle une partie de mon don - 30 magnifiques vaches et taureaux, et 10 formidables chevaux"

Maître Zit 22/06/2013 23:39

[pour les brigands, on dira plutôt une bande de pillarsd Tölöch, une tribu vaincue récemment par les Avars avec l'aide des Türks]

Ay-Salkin de lève. "Qu'il en soit ainsi ! Mais n'oublie pas qu'Ak-Tchenem sait interroger les esprits et saura bien vite la vérité, s'il ne la sait déjà. Et je ne sais pas jusqu'où Tchoyun sera capable d'aller. J'ai peur pour Gara-Gan. Alors voilà : tu vas l'emmener secrètement, déguisé comme toi en bouvier et le gaarder à l'ail de ton père. Et si les choses s'enveniment, tu iras le mettre à l'abri dans ma famille chez les Ashina, ainsi que Kenjeke. Là, Tchoyun n'osera rien faire. Prends garde aussi au fils de Tchoyun [un jeune adulte] qui agit souvent sur des coups de tête.
Es-tu sûr de vouloir te dévoiler maintenant ? Si tu le désires, allons-y. Sinon, remets tes hardes de bouvier et que ton compagnon -elle désigne Jebe-Tsenkher- se fasse passer pour le messager de Yiran. Je ferai la déclaration quand-même immédiatement, tu pourras l'entendre"

[question rituelle : que faites-vous ?]

Ayu-Kulak 22/06/2013 22:02

"Madame, je peux répondre à une de vos questions, celle qui est sur ce que vous gagner à me donner Kenjeke, si votre beau-frère est élu yaghbu.

La réponse n'est pas tant ce que vous gagnez - c'est ce que Tchoyun perd. Tchoyun se met à dos les Hephtalites, il perd du prestige, ses projets perdent de leur éclat, il devient moins influent... que vous, peut-être.

Cela devrait vous suffire. Toutefois, j'ajoute que vous y gagnez le soutien de ma famille, qui vote au kurultai du clan, ce qui n'est pas le cas des khans étrangers ;), et que vous devenez ma belle-mère, ce qui constitue une alliance forte entre vous et moi ;)

Convenons donc ce qui suit : Yirian soutiendra au kuriltai la nomination de Gara-gan comme yaghbu, et vous comme sa régente. En échange, vous allez accepter - pour vous-même, n'étant pas encore remariée - mes 30 vaches et mes 10 chevaux, et de me donner la main de Kenjeke pour après le kurultai.

Je vous propose donc, car le temps presse - de sortir accepter publiquement mon don et de prendre Tchoyun de court. Deux précisions :
- d'abord, ne vous étonnez pas si je fais assaut d'amabilités envers Tchoyun. C'est nécessaire si je veux son accord pour ce mariage qui l'affaiblit lui-même... et ne pas éveiller ses soupçons avant le kurultai. Sachez que je suis de votre côté, comme mon père était au côté de Bek-Toro, et pour une raison très simple : je suis avec Kenjeke, et Kenjeke est avec sa mère et son frère, pas avec son oncle... de plus, avec ces deux suivantes
- ensuite, voici la version officielle, dont je ne démordrai pas. Il y a deux semaines, des brigands sont passés par notre territoire. Nous les avons mis en déroute, et découvert Kenjeke abandonnée dans leur fuite; c'est eux qui avaient enlevé Kenjeke aux Hephtalites. Nous interprétons cela comme la volonté évidente et indiscutable de Tengris de respecter la promesse de Bek-Toro de me faire épouser Kenjeke.

Tengris sait ce que Ak-Tchenem manigance pendant que nous discutons... On y va?"

Maître Zit 22/06/2013 14:58

[elle l'épousera, car elle ne peut pas épouser son propre fils, mais ce genre d'épousailles sont une peu particulières : en gros, elle reste au sein de la famille du défunt en attendant de rejoindre Bek-Toro quand elle mourra. Elle n'est donc femme de Tchoyun que provisoirement, le temps de finir sa vie. Elle pourrait même décider de rejoindre Bek-Toro lors de ses funérailles. Par ailleurs, la femme nomade avait plus de poids qu'on pourrait l'imaginer, et des mères se sont battues pour leurs fils, dans tous les sens du terme.
Bien des tribus ou même des empires ne sont pas revenus au fils mais à un frère, cousin, oncle...en général après de sanglantes disputes]

Ayu-Kulak 22/06/2013 02:15

[et niveau mariage Ay-Salkin/Tchoyun? Comment compte t-elle s'y prendre pour _ne_pas_ l'épouser? Je peux lui poser la question, note]

Maître Zit 21/06/2013 23:16

[de bonnes questions. Khan, yabghu, bek... tous ces titres ont des significations variées selon la période et l'importance du clan ou de la tribu. J'ai écrit "khan", c'est une erreur, je voulais écrire "yabghu", car les khans Türks viennent du clan Ashina, pas Ashite. Un Kuriltai est une assemblée pour élire un khan, mais on peut aussi penser qu'elles étaient organisées pour un chef de clan important. Même la frontière entre clan et tribu est floue.

Il n'y a pas de loi écrite ou de constitution: la coutume décide, et elle peut être interprétée, ou contournée. On n'hérite pas forcément du titre de son père, bien que le titre reste en général dans la famille proche (frère, cousin, oncle...).
Gara-Gan a 12 ans, la majorité est à 15 ans. Le clan peut tout fait le choisir comme chef en le mettant sous tutelle d'un(e) régent(e) en attendant sa majorité, comme LouisXIV qui a été sous régence en attendant sa majorité: il n'en était pas moins roi. Donc Ay-Salkin veut que les beks choisissent immédiatement Gara-Gan comme chef de clan, quitte à le mettre sous tutelle en attendant sa majorité. Mais le mariage ne devra pas attendre la majorité, le choix aura été fait lors du Kuriltai. D'ailleurs, même si le choix se porte sur Gara-Gan, rien n'assure que Tchoyun s'y soumettra.

Si Gara-Gan est choisi, Tchoyun aura très probablement au moins la régence, mais une mère énergique pourrait contredire la logique. Évidemment, Tchoyun veut être tout de suite choisi comme chef, car s'il est régent, il devra rendre les rènes dès la majorité de Gara-Gan. Il a de bonnes chances, mais si Ay-Salkin s'acharne et trouve de alliés, les chances seront plus équilibrées, car en cette période relativement paisible, vous n'avez pas besoin tout de suite de chef de guerre à poigne.

Tordu, hein ?]

Ayu-Kulak 21/06/2013 19:04

[quel est l'âge de Gara-Gan?
Qu'est-ce qu'on élit au kurultai: un yaghbu ou un khan?
Quelles sont les chances de Gara-gan à ce Kurultai-ci? Il est pas trop jeune? J'ai compris qu'on allait surtout lui choisir un régent...
S'il est décidé au kurultai que Ay-Salkin est régente de Gara-Gan des années, le mariage n'aurait lieu qu'au bout de ces années, quand Gara-gan devient Khan?!
Quelles sont les chances de Ay-Salkin de ne pas épouser Tchoyun? J'avais compris qu'elle ne pourrait rien y faire...
Quand Tchoyun épouse Ay-Salkin, ne deviendrait-il pas automatiquement tuteur de Gara-gan?
Je ne comprends pas comment Ay-Salkin peut à la fois annoncer le mariage pour après le kurultai (quelques mois) mais me donner sa fille seulement quand Gara-gan devient khan (quelques années)?]

Maître Zit 21/06/2013 15:45

Ay-Salkin te regarde d’abord d’un air surpris, puis elle rougit au fur et à mesure du déroulement de ton discours. Vous vous demandez si elle ne va pas exploser et vous livrer à ses gardes. Elle se mord les lèvres, se penche en avant puis reprend, d’une voix sourde. „Impertinent. Du temps de Bek-Toro, je t’aurais fait étouffer pour une telle attitude !“ Puis elle se rassoit vers l‘arrière. „Et qu’aurais-je gagné, moi, à te donner ma fille si finalement Tchoyun devient quand-même Yabghu ? Yiran est un vaillant bek, mais quel poids a-t-il face à Tchoyun et Ak-Tchenem ?“ Elle réfléchit un moment et rajoute : „Voici : tu auras ma fille quand le Kuriltai aura choisi Gara-Gan comme Khan. À toi d’y travailler, j’y aiderai bien entendu. Si de toute façon d’ici là ta voix est écoutée, c’est que tu auras réussi à t’imposer comme un chef parmi les Ashite. Je consens à confirmer aujourd’hui publiquement tes fiançailles et à annoncer votre mariage pour juste après le kuriltai, mais entre nous tu connais la condition. Et ne crois pas que ma parole n’ait pas de poids et que Tchoyun s’y opposera frontalement. Beaucoup de fidèles de Bek-Toro me soutiennent. Sommes-nous d’accord ?”

Maître Zit 05/06/2013 17:10

GECHE-YÜZ / ARSLAN

Maître Zit 21/06/2013 15:51

Quelques minutes se passent À courir après les bêtes, jusqu'à ce que de hommes de Tchoyun vous appellent et vous enjoignent de retourner le voir. Il attend près de sa yourte, le chaman Ak-Tchenem est à côté de lui. Les gardes vous entourent, Tchoyun prend la parole "La caravane accompagnant Kenjeke la fille de Bek-toro a été attaquée à la passe du chameau noir. Kenjeke a disparu : avez-vous vu quelque chose?"

Maître Zit 16/06/2013 16:15

Tchoyun te regarde d'un air incrédule, mais Arslan, le "chef de groupe", confirme ("fast talk réussi" - vu le peu de disponibilité de Gianni, je le NPCise un peu]. Tchoyun est un peu embrouillé "Euh, bon, mais faites vite !" et vous vous esquivez pour ramenez vos bêtes. Vous pouvez du coin de l'oeil voir Ak-Tchenem le chaman venir en direction de la tente de Tchoyun.

Geche-Yüz 11/06/2013 21:54

As t on préparé une réponse a ce genre de question?
Ou alors on vient seulement vendre nos bêtes qui se sont affolées en arrivant?
Nous cherchons a les regrouper, seigneur,voyez le chef de notre groupe qui doit en chercher ailleurs! Moi, je suis un guerrier, je dois faire un boulot de bouvier à cause d'une femelle qui s'affole!!!
Puis, en s'esquivant après quelques courbettes, il essaye de regrouper quelques bêtes en s’éloignant le plus possible...

Maître Zit 05/06/2013 17:12

Vous êtes un peu la risée des gens du camp, au moins de ceux qui ne sont pas furax. Certains vous ramènent des bêtes d'autres vous demandent de vous dépêcher de les emmener vers l'enclos. Attiré par le bruit, Tchoyun apparaît effectivement. Il vous regarde attentivement en s'approchant. Il dit un mot à l’oreille d’un serviteur qui s’éloigne en courant, puis vous toise.
« Vous êtes de Yiran, ou je me trompe ? Mais que faites-vous ici ? C’est vous qui causez tout ce désordre ? Expliquez-vous ! »

Maître Zit 02/06/2013 15:51

Le soleil réveille les bêtes et les hommes de bon matin. Chanceux-le-Troisième vous salue et reprend son chemin. Vous rassemblez votre petit troupeau et reprenez vôtre route, en direction du camp de Tchoyun que vous devriez atteindre dans la journée. Le temps est gris et le vent frais.
Dans l’après-midi, vous croisez déjà des bouviers menant les troupeaux dont vous reconnaissez le tamga (marquage) comme étant celui du clan : ce sont certainement celles de Tchoyun. Les bêtes que vous menez ont leur propre tamga, car la famille d’Ayu-Kulak est assez importante au sein des Ashite. Au détour d’une dernière ligne de crête, vous apercevez enfin la vallée étroite où une centaine de yourtes blanche sont disséminées, comme des pâquerettes sur la steppe, autour du serpent argenté que constitue la rivière qui coule en son milieu.

Le camp, comme vous le savez, comprend, en dehors des rassemblements exceptionnels, une bonne centaine de tentes, soit une quarantaine de foyers. Des dizaines de serviteurs s’occupent des troupeaux, d’autres servent les femmes. Les membres de la famille du Bek ainsi que des familles proches y vivent. Une vingtaine de guerriers d’élite servent de garde rapprochée du Bek : tous n’ont pas leur famille à proximité mais dans des ails à 1 ou 2 jours d’ici. Le retour des beaux jours permettra aux familles des guerriers et à d’autres familles de continuer à rejoindre le camp qui doublera bientôt. Les autres hommes libres sont de la famille de Bek-Toro et leurs proches compagnons. En tout, au moins une quarantaine d’hommes en âge de faire la guerre sont présents en permanence. Le camp s’est installé récemment ici, redescendant des contreforts de la montagne où l’air est moins froid en hiver qu’au fond des vallées.

De l’autre côté de la vallée commencent les montagnes plus abruptes. Des sentiers mènent aux mines, gardées par des guerriers en faction, à une heure de cheval de là. C’est là aussi que les forgerons du clan forgent les armes et les armures. Au camp même, un armurier est aussi présent pour les réparations courantes.

D’après vos souvenirs d’il y a 10 jours, les yourtes d’Ak-tchenem et Ay-Salkin sont plutôt au centre, pas très loin les unes des autres, près de la rivière. Celle de Tchoyun est aussi prÈs de la rivière, plus en aval.

Maintenant, il est temps pour vous de me dire précisément comment vous arrivez, à qui vous vous adressez, quelle sera votre attitude… bref de me détailler votre tactique définitive.

Maître Zit 05/06/2013 16:46

Vous approchez du camp avec vos bêtes, en visant le milieu et surtout près des yourtes de Tchoyun. Jebe-Tsenkher sait déguiser et s’occupe de rendre Ayu-Kulak méconnaissable.

Arrivé sur place, Ayu-Kulak pique violemment l’arrière-train de la vache meneuse qui s’Affole etpart en courant, entrainant tout le troupeau avec elle. Jebe-Tsenkher fait de même avec les chevaux, et toutes les bêtes s’égaillent dans le camp, semant le désordre. Les gens approchent en vociférant alors que les enfants rient, Geche-Yüz et Arslan font les pitres en s’excusant platement pendant qu’Ayu-Kulak et Jebe-Tsenkher s’éloignent discrètement, prétextant aller rassembler les bêtes qui ont fui.

[nous allons gérer la suite comme suit : il va y avoir deux commentaires, un pour Geche-Yüz/Arslan et un pour Ayuk-Kulak/Jebe-Tsenkher. Chacun va suivre le fil des réponses sur le commentaire le concernant. Si vous voulez tout lire, libre à vous, mais personne n’interviendra sur le commentaire qui ne le concerne pas, et vous n’aurez ni la surprise, ni le suspens de savoir si les autres ont réussi]

Ayu-Kulak 04/06/2013 21:15

La stratégie, ça va être assez dur de l'exposer, vu qu'il va falloir improviser comme des malades ;)
Je reprends mon paquetage - celui qui contient les vêtements d'apparat - sur le dos. Geche-Yüz et Arslan emmènent notre troupeau en plein dans le camps. Cela va foutre un bordel monstre, ils vont se faire houspiller, des bêtes vont se perdre, etc. Faites les imbéciles pas méchants venus vendre des bêtes, baratinez, soyez têtus mais ne vous battez pas. Si Tchoyun se pointe, commencez à lui parler élections au kurultaï. Que Tengri vous garde, vous avez un rôle très exposé.

Djebe-Tschenker et moi on se met un peu derrière le troupeau et on attend un moment propice (vraisemblablement quand les gens du clan commencent à se rassembler autour de vous), on file et on va vers la tente de Ay-Salkin en faisant un détour pour ne pas repasser près de notre troupeau.

Arrivés à la tente d'Ay-Salkin, je me présenterai comme "Bonne-Nouvelle", le neveu de Patte-de-Sanglier, qui souhaite la revoir et lui donner des "nouvelles de la famille" (sic) et des présents. Là faudra voir ensuite où Patte-de-Sanglier habite... et improviser

Maître Zit 04/06/2013 12:34

non.

Gianni 04/06/2013 11:00

Est-ce que le chamane est avec nous ?

Ayu-Kulak 01/06/2013 14:51

(Ayu-Kulak se dit qu'il a eu bien de la chance de tomber sur ce guerrier; il aurait dû envoyer un éclaireur au clan de Tchoyun, avant de s'y rendre lui-même). Bon ben Ayu-Kulak (qui prend le pseudonyme de Bonne-Nouvelle) reste toujours aussi discret, et au petit matin, chacun repartira vers sa direction.

Maître Zit 29/05/2013 21:34

Tu parles de la veuve de Bek-Toro ou de sa fille ? Ah ouais, t'en as entendu parler ? Apparemment elle aurait pas filé mais elle aurait été enlevée. En tout cas, les étrangers qui l'avaient emmenée sont revenus et sont allés pleurer chez Tchoyun. Y paraît qu'il était furax, et Ak-Tchenem encore plus. Faut dire que ca la fout mal pour eux et pour le clan, si on n'est même pas capable d'assurer la sécurité de nos hôtes. Et pour Tchoyun qui brigue la succession de Bek-Toro, l'autorité en prend un coup. Il a envoyé des hommes chercher des traces, mais après une semaine, tu penses, ils n'ont rien trouvé ! Alors il a déclaré à tout le monde qu'il fallait effacer l'affront fait au clan et Ak-Tchenem, toujours derrière lui, a annoncé qu'il allait interroger les Aiyy [esprits célestes]. Ca, c'était il y a 2 jours. Bref, l'ambiance n'est pas terrible là-bas, et je voulais aller régler quelques affaires dans mon Ail, des fois qu'on nous appelle pour chasser la jeune fille.

GDL 29/05/2013 20:46

Comment ça se passe, là-bas? Il parait qu'il y aura bientôt un mariage? Alors que la fille a filé en douce?

Ayu-Kulak 29/05/2013 17:54

Ayu-Kulak fait des signes discrets aux autres : "aller, faites-le parler!"

Maître Zit 29/05/2013 08:16

À part Geche-Yüz, vous ne connaissez ce guerrier au mieux que de vue, ou vous en avez entendu parler de manière accessoire. C'est un guerrier expérimenté mais pas particulièrement connu.
Il salue Jebe-Tsenkher et Arslan et s'Assoei avec vous prÈs du feu, mais ne jette même pas un oeil sur Ayu-Kulak. Vous procèdez alors à l'échange rituel et symbolique du don-contre don lors de l'accueil d'un étranger: il recoit de votre part un peu de fromage blanc ou de koumiss ou un petit don quelconque et sort un bout de fromage dur de sa besace qu'il vous donne. Il est de bon ton de porter au loins ses lèvres au don si on ne veut pas le comsommer.

"Ah, ce ne sont pas tes bêtes alors. Ben moi je rentre à ma yourte. Je suis resté une dizaine de jours à l'Ail de feu Bek-Toro, que Tengri veille sur lui maintenant, mais j'ai à faire: les servants sont des fénéants et si on n'est pas derrière eux de temps en temps, tu sais, hein..."

Gueule de nuit 29/05/2013 06:46

Non,,mais il fallait bien un guerrier à ces empotés! On ne sait jamais...
On va faire un peu de commerce, et j'avais envie de me dégourdir les jambes (cela va être un bon test pour le déguisement de notre amoureux)